AEDAEN-Gallery-Theresa-Möller-Overgrowth-2020-Acryl-and-oil-on-canvas-190x150cm-1279x1000.

Theresa Möller Overgrowth, 2020, acrylique et huile sur toile, 190 x 150 cm

Crédits photos : © Aedaen Gallery

ÉVÉNEMENT
Strasbourg Galeries Tour, Octobre 2021
du 1er au 03 Octobre 2021

Nous pouvons le constater. L'Art, la Culture et le Marché de l'art commencent à se relever doucement de la pandémie de Covid-19. Après une seconde édition en Juin 2021, plusieurs fois reportée à cause des restrictions sanitaires, Strasbourg Galeries Tour enchaîne avec un nouvel événement automnal. Le Marché de l'art se porte plutôt bien, et les galeries d'art strasbourgeoises nous le prouvent. 

Comme pour l'édition de Juin dernier, Strasbourg Galeries Tour propose une nouvelle fois un parcours dans la ville, de galerie en galerie, avec de nouvelles découvertes, artistes, et expositions. Le but est de faire découvrir un aspect confidentiel de la vie culturelle strasbourgeoise, et porter au grand jour la diversité et le dynamisme des galeries d’art.  Une occasion unique de partager l’offre d’art contemporain dans la capitale européenne.  

Pendant ces trois jours, professionnels, connaisseurs, amateurs ou simples curieux, pourront prendre le chemin des galeries au cœur de la ville, découvrir les nouvelles expositions, rencontrer et échangez avec les artistes et acteurs du monde de l’art.

Rappelons que ce projet a été lancé par les galeristes strasbourgeois à la sortie du confinement en Mai 2020. L’idée était de relancer l’Art Contemporain et la Culture dans l’Eurométropole. Confrontés également aux règles sanitaires, les galeries choisirent l’accueil directement dans leurs espaces d’exposition. Certaines galeristes espéraient même voir cet événement devenir un rendez-vous régulier du monde de l'art strasbourgeois. Pari réussi ! 

 

Les habitués de cet événement seront bien sûr de la partie, avec des artistes à (re)découvrir.

Bertrand Gillig choisit de nous parler d'Ayline Olukman, artiste contemporaine strasbourgoise, dont la technique est est basée sur un travail photographique qu'elle réinterprète en collant ses propres photographies sur toile et en le transformant grâce à de la peinture et des encres colorées.

La Galerie La Pierre Large, fidèle à son univers photographique et vidéo, expose Stéphane Spach, photographe dit "de la mélancolie". Pour l'exposition Wunderkammer, le choix s'est porté sur un travail inédit de grande ampleur, réalisé entre 2019 et 2021 au Musée Zoologique de Strasbourg. De cet ensemble en ressort une vaste sélection d'animaux ensachés, de crânes, de bocaux magiques, où les photographies semblent révéler une trace de vie, un humour décalé, une ironie grinçante.

Béatrice Wolff nous transporte dans un univers proche de celui des contes de fées, à travers l'exposition de Christophe Meyer,  "... pendant que le loup n'y est pas". À travers ses oeuvres, l'artiste nous livre une perception du déplacement, encahnté par la couleur, consignant un habitat végétal et mouvant.  

La Galerie de l'Estampe, sur le quai des Bâteliers, célèbre les 40 ans de la figuration libre, mouvement né dans les années 80,  La Depuis le 18 septembre, des artistes de la scène sétoise qui ont marqué l’histoire de ce collectif sont exposés, plus des artistes emblématiques de ce courant, comme Robert Combas, Hervé Di Rosa, Marc Duran, André Cervera, Topolino.

Philippe Decorde, à travers une exposition collective, choisit d'exposer plusieurs artistes habitués des lieux, et invite à (re)découvrir les œuvres de Linet Andréa, Claude Bernhart, Bounoure & Genevaux, Roger Dale, Patrick Lang, Patrick Strajnic et Pétra Werlé. Nous y trouverons également des œuvres de l'artiste C.leg, peintre et plasticien travaillant depuis plusieurs années le clair-obscur, à la recherche de ce qui demeure en nous le plus impropre à la lumière.

Delphine Courtay, agent artistique depuis 2011 et anthropologue de formation, choisit d'exposer dans sa galerie une centaine de Paños, dessins sur mouchoirs en tissu, représentatifs de l’art carcéral chicano, provenant de la collection de Reno Leplat-Torti, ayant déjà été présentée dans de nombreuses expositions prestigieuses en France comme au Quai Branly en 2014, ou encore au Musée Confluence à Lyon en 2019, ainsi qu’à l’international. L’art du Paño est apparu dans les années 40 dans les prisons du sud-ouest des USA au sein de la communauté chicana, une tradition qui perdure aujourd’hui.​ Cet art singulier, à la marge des circuits traditionnels, s’inscrit dans ce que l’on appelle "l’art outsider". 

Chantal Bamberger, nous invite dans son appartement galerie à une exposition collective "La Ruche", avec des artistes résidants de ce haut lieu de l'Histoire de l'art. Le titre de l'exposition en effet, fait référence à cette célèbre cité parisienne d'artistes. Emblématique depuis 1903, cet espace a pu accueillir jusqu'à 90 artistes, aujourd'hui 57. Y sont passés des peintres comme Marc Chagall, Chaïm Soutine, Constantin Brancusi, Fernand Léger ; et des poètes tels que Guillaume Apollinaire, Blaise Cendrars. Depuis la fin du XX°siècle le lieu est une fondation, dirigée depuis 2020 par Jérôme Clément.

La Galerie Cartel, spécialisée dans l'art urbain et contemporain, choisit de présenter un « Pop Up Show », spécialement conçu pour les 3 jours du Strasbourg Galeries Tour, en regroupant des oeuvres de certains des artistes internationaux, ainsi que d’autres, que nous représentons. Oeuvres sur toiles, dessins, mais aussi quelques sérigraphies rares.

La Galerie Brûlée nous fait découvrir deux artistes venant des deux côtés du globe, Golnaz Afraz, artiste iranien résident à Strasbourg et Gabriele Maria Lulay, artiste allemande, à traver l'exposition "Journal Onirique". Golnaz Afraz, nous plonge dans  son univers très coloré. Comme dans une bande dessinée sa peinture nous narre les méandres du temps qui passe et qui laisse dans nos mémoires des images, des présences et les vestiges de moments insolites et délicieux. De son côté, Gabriele Maria Lulay transforme avec ses sculptures gracieuses et délicates, nos objets quotidiens en purs objets de désir. 

La Galerie Sandra Blum, quant à elle, profite de l'occasion pour fêter son installation au 1er étage du 6 rue des Charpentiers. La première exposition y réunit les travaux de 8 artistes autour du trait, tels que Corinne Albrecht, Laurent Brunel, Valérie Graftieaux , Delphine Grandvaux, Antoine Halbwachs, etc. 

Galerie Art'Course, de son coté, choisit également de présenter une exposition collective consacrée au Minimalisme Chromatique : l'ascétisme contre le phagocytage, la rareté contre la surabondance, la densité contre la légèreté, voire la frivolité.

Enfin, l'Aedaen Gallery, également présente depuis le début à Strasbourg Galeries Tour, donne carte blanche à six peintres, six regards différents, venant rappeler les questions soulevées par la peinture, sans cesse renouvelées.  Un médium juste, pour explorer les territoires indéfinissables de « ce qui fait art ».

À venir découvrir dans quelques jours !

Hans Schüle & Frank Fischer
Hans Schüle & Frank Fischer

(à gauche) sculpture : Hans Schüle (à droite) peinture : Frank Fischer, laques sur aluminium Crédits photos : © Radial Art Contemporain

press to zoom
Christophe Meyer
Christophe Meyer

Crédits photos : © Galerie Béatrice Wolff

press to zoom
Ayline Olukman (artiste)
Ayline Olukman (artiste)

Crédits photos : © Galerie Bertrand Gillig

press to zoom
Hans Schüle & Frank Fischer
Hans Schüle & Frank Fischer

(à gauche) sculpture : Hans Schüle (à droite) peinture : Frank Fischer, laques sur aluminium Crédits photos : © Radial Art Contemporain

press to zoom
1/8

Strasbourg Galeries Tour
Du 1er au 03 Octobre 2021

www.strasbourg-galeries.com

et à suivre sur

  • Facebook
  • Instagram

Cliquez sur les flèches pour parcourir les images